La côte ouest de l’Irlande, partie nord

De Slyne Head à Donegal Bay

Dans cet article, nous ne traiterons que de la côte au nord de Slyne Head. La partie sud de la côte ouest, entre Mizen Head et Slyne head, a fait l’objet d’un précédent article.
Pour ceux qui aiment naviguer hors des sentiers battus, la côte nord ouest de l’Irlande est un merveilleux bassin de croisière, mais un croiseur hauturier bien équipé et un équipage aguerri sont nécessaires. Cette côte sauvage et rude n’offre pratiquement aucun équipement pour les plaisanciers, le balisage y est sommaire, on passe ses nuits au mouillage ou à l’échouage, et l’accès de nuit à certains abris peut être très délicat, voire impossible.
Trois grandes baies profondes (Clew Bay, Blacksod Bay et Donegal Bay) offre des micros-bassins de croisière très bien abrités, de nombreux mouillages forains surs (et le plus souvent déserts), et quelques petits ports de pêche pittoresques qui accueilleront volontiers les rares plaisanciers qu’y s’y aventurent. Il y a aussi de nombreuses îles à découvrir. Certaines, comme Inishboffin, Inishturk ou Clare Island sont encore habitées. D’autre, comme Inishark , les Inishkeas, Insihmurray ou certaines îles de la Clew Bay ont été abandonnées au siècle dernier, la vie y étant trop rude. La faune marine dans cette région est d’une richesse et d’une diversité étonnante : phoques, dauphins et oiseaux de mer en tout genre abondent.

En venant de Bretagne, la distance jusqu’à Slyne head en route directe est de plus de 400 miles depuis les ports de la mer d’Iroise, dont une partie en cotiere entre Mizen Head et Slyne head. A moins de louer un bateau sur place, il faut donc disposer d’au moins trois semaines pour explorer la côte au nord de Slyne head. D’autant plus que même en été, les risques de rester cloué au mouillage par du mauvais temps sont loin d’être négligeables dans ces parages…

De Slyne Head à la Clew Bayouest irlande, slyne head

Slyne Head est un grand cap totalement exposé à la fureur de l’Atlantique et les courants de marée y sont assez forts. Ils portent au nord au flot et au sud au jusant et peuvent lever une mer dangereuse. En cas de houle ou par vent contre courant, il est prudent de rester plus de cinq miles au large. Par très beau temps sans aucune houle, un chenal très étroit, le Joyce Sound, permet de couper par l’intérieur de Slyne Head et donc de gagner quelques miles en venant des îles d’Aran ou d’un port de la baie de Galway. Le Joyce Sound est plus facile en arrivant par le sud, l’entrée étant difficile à localiser lorsqu’on vient du nord.
La première baie au nord de Slyne head, Mannin Bay, n’offre aucun abri sur, mais il y a un mouillage de beau temps au sud de la baie, juste après l’entrée, en face de la plage.
En continunat vers le nord la baie de Clifden offre plusieurs mouillage bien abrités et le bourg de Clifden (la capitale du Connemara) offre d’excellent pubs et restaurants et permet de faire des courses.
Plus au nord, la carte 2707 de l’Amirauté indique deux mouillages de beau temps à l’est de Omey Island et d’Inishturk South, mais il vaut mieux aller passer la nuit à Inishboffin ou à Cleggan.
Sauf par grosse houle, la route à l’intérieur de High Island est sure … et particulièrement spectaculaire.
Le port d’Insibofin offre un abri sur et d’accès facile de jour comme de nuit, sauf par gros temps de sud ou sud ouest. Attention, l’entrée est étroite et il faut bien rester sur l’alignement. Par fort vent de secteur Sud, Cleggan offre un meilleur abri, et l’accès de nuit est possible grâce au phares de Cleggan point et d’Inishlyon. Il est possible d’échouer dans l’arrière port à Inishboffin.
Inishark, à l’ouest de Inishboffin a été abandonnée au début du 20eme siècle. Par très beau temps, il est possible de mouiller au sud ouest de l’île, en face de la cale sur laquelle on pourra débarquer avec l’annexe pour explorer les ruines du village.
A l’est d’Inishbofin, l’entrée du port de Ballynakil Harbour nécessite une navigation attentive, mais une fois à l’intérieur, la baie offre plusieurs très jolis mouillages parfaitement abrités.
En continuant vers le nord, Killary harbour et Little Killary sont également bien abrités, mais de très nombreux rochers en rendent l’accès assez délicat. Attention, il y a de très nombreuses bouées de casiers dans toute cette zone et jusqu’à Roonagh Point.
L’île d’Inishturk vaut le détour. Le port offre un abri convenable et les habitants, qui voient peu de plaisanciers, sont très accueillants. Il est possible de s’amarrer, au moins temporairement, au quai du ferry (à droite de l’entrée), accessible à toute heure de la marée. L’arrière port échoue, fond de sable dur.  Attention, il ne faut pas s’amarrer au brise lame en pierre à gauche de l’entrée.

Clew Baycarte de Clew Bay

Roonagh quay, à l’entrée de la Clew Bay, est le port de départ des bateaux pour Clare Island et Inishturk mais ne convient absolument pas aux bateaux de plaisance. Le port de Clare Island, 3 miles au nord-ouest, est beaucoup plus accueillant pour les plaisanciers. Évitez de vous amarrer à la jetée des ferrys pendant la journée (sauf peut être temporairement pour faire de l’eau). Il est préférable de prendre un des gros coffres jaunes (gratuits) au nord est de la jetée et de débarquer en l’annexe dans l’arrière port. Il est aussi possible d’échouer dans l’arrière port, le long d’un des vieux quais de pierre, ou même sur la plage. Les fonds sont de sable propre. En morte eau, il est possible de rester à flot à l’extrémité de la jetée intérieure. Des douches (un luxe dans cette région) sont disponibles au camping, demander au pub au nord de la plage et il y a de l’eau au quai des ferrys, mais pas de gas-oil.
Sur la côte sud de la Clew Bay, le petit port d’échouage de Old Head est assez bien protégé. Il est possible d’échouer à quai sur fond de sable dur, et l’été la plage est très animée, mais il n’y a aucun commerce à proximité à part une station service avec un supérette à 20 minutes à pied. Plus à l’est, il y a aussi un petit port d’échouage à Lecanvey, mais à part la proximité du pub et de l’église, il n’a aucun intérêt.
La partie intérieure de la Clew Bay est très bien protégée par les îles et offre de nombreux mouillages, ainsi que les port de Westport (au sud est) et Newport (au nord est).
Le plus simple pour entrer dans le coin sud est de la baie est de passer par le chenal balisé au sud du phare d’inishgort. La mer peut y être assez dure par vent d’ouest au jusant, mais il y a un bon balisage lumineux jusqu’à Westport et l’entrée de nuit est possible. On peut ensuite mouiller à l’est des îles Dorinish More et Dorinish Beg (ayant un temps appartenu à John Lennon), ou par vent de secteur Nord, au sud d’Inishlyre. On peut aussi venir à quai à l’est d’Inishlyre. Ou encore passer au sud de Collanmore et venir mouiller dans la petite baie à l’est de l’île, en face de Rosmoney où le Mayo Sailing Club a un ponton flottant. Pour les amateurs de pilotage , il est aussi possible pour aller à Westport de passer par un des chenaux étroits et non balisées au sud de Dorinish ou d’Inishleague. Les courants de marée y sont forts, et parfois traversiers.
Le chenal de Westport est long et tortueux mais assez bien balisé. Il est préférable de l’embouquer de jour et à la fin de flot. Il y a un ponton flottant pour la plaisance à droite de l’entrée du port. La ville est à 10mn à pied, et vous pouvez vous faire livrer vos courses au port par le supermarché local (tel (353) 098 27000).
Au nord-est de la baie se trouve le port d’échouage de Newport accessible par un chenal balisé, ainsi qu’un certain nombre de mouillages bien abrités. Il y a plusieurs chenaux possibles pour entrer à l’intérieur des îles. Le chenal  principal (balisé) passe au nord d’Inishoo, mais il également possible, et tout aussi facile, de passer au sud de l’île (le chenal est étroit mais profond et les deux rives sont franches). Inishoo offre un excellent mouillage à l’est d’une plage de sable sur laquelle il est également possible d’échouer.
Plus au nord le joli mouillage de Rockfleet (Rosturk) est parfaitement protégé de tout les vents (des bateaux y restent à flot toute l’année). Les fonds y sont de vase molle de tenue moyenne, et on peut aussi, à marée haute, accoster le long du vieux quai de pierre, et peut être y échouer. Le chenal n’est pas balisé et le pilotage est délicat.  Attention en particulier au banc de vase découvrant à marée basse au nord-est d’Inishdasky. Il est sur la route directe et il faut bien le contourner.
Sur la côte nord de la baie, le mouillage à l’est de Moynish more et l’anse de Mulranny sont d’autres escales possibles, au moins le temps de déjeuner.

Mouillage a Achil Beg
Mouillage d’Achil Beg

Achll Beg au nord de l’entrée de la Clew Bay offre un charmant mouillage, très bien protégé des vents du sud-ouest au nord-est, le long de la plage de sable à l’est de l’île, et par beau temps il serait même possible d’y échouer. Par mauvais temps ou vent de sud, on peut remonter plus haut dans Achil Sound, le chenal entre Achill et Corraun hill. Les courants de marée y sont très fort, jusqu’ à 5 nœuds, mais l’abri est parfait par tout les temps et les paysages sont superbes. Les fonds de sable et vase dure sont en général de très bonne tenue. Accessible de jour comme de nuit, Achil Sound est un des meilleurs ports de refuge dans la Clew Bay. Cependant, par très grosse houle d’ouest, la mer peut briser sur les hauts fonds à l’est d’Achil Beg au jusant, et dans ce cas il n’est possible d’entrer dans le Sound qu’à la fin du flot.

Achill island à Donegal Bay, Blacksod Bay

Par beau temps ou par vent de secteur nord bien établi, la côte sud d’Achil offre plusieurs mouillages temporaires, Keem bay, en particulier, est à voir absolument si vous passez par là, un vrai mouillage de carte postale, et une des plus belles plages du monde paraît-il.
Achill Head, la pointe Ouest d’Achil, est debordée par un rocher (Carrickakin). Le passage à terre est possible par temps maniable, mais il y a un haut fond à 2m9 en plein milieu du chenal et s’il y a de la houle, il est plus prudent de passez loin au large. Les courants de marées sont forts, et la mer peut être dure dans ces parages. Les falaises, les plus hautes d’Irlande, sont franchement spectaculaires. En général, le passage d’Achill Head est grandiose, mais assez impressionnant.
Après Achill Head, on peut soit continuer vers le nord et les Inishkeas, soit vers le nord est, pour entrer dans Blacksod Bay.

carte de Blacksod BayBlacksod Bay est bien protégée à l’ouest par la péninsule de Mullet et au sud par Achill. C’est un des meilleurs refuges de cette côte par gros temps d’ouest.  Grace aux phares de Blackrock et de Blacksod, l’entrée de nuit est possible. Backsod Bay offre de nombreux mouillages surs et en général déserts le long de grandes plages de sable, et quelque soit le temps, il est possible d’y trouver un mouillage bien abrité. Le mouillage d’Elly bay est le mieux protégé des vents d’ouest et de nord, et par vent de secteur sud, la baie de Doogort, sur la cote nord d’Achil est un excellent choix.
Au large de la peninsule de Mullet, les deux iles Inishkeas, autrefois habitées, offrent plusieurs mouillages possibles par beau temps. Inishkea South a même un petit port dont la jetée est encore en bon état. Il serait possible par beau temps d’y accoster à marée haute pour visiter le village abandonné. Si on remonte vers la Donegal Bay depuis Achill Head ou Blacksod Bay, il est possible de jour de passer à l’intérieur de toutes les iles (y compris Inishglora, plus au nord, qui a elle aussi été habitée). Par contre, il faut éviter de passer à terre d’Eagle Island.
Le 11 mars 1861, la lanterne du phare d’Eagle Island, 67m au dessus du niveau de la mer, fut explosée par une vague scélérate qui brisa les 23 vitres protégeant la lanterne , envoya une partie de l’optique du phare en bas des escaliers et remplit le phare de tant d’eau que, pour ouvrir la porte du phare, les gardiens durent d’abord y faire des trous pour laisser l’eau s’écouler. Cela donne une idée de la violence que la mer peut atteindre dans ces parages.
Une fois passé Eagle Island, une route au NE fait passer Erris Head et amène dans la Donegal Bay.
Plus ouverte que les deux précédentes, la Donegal Bay offre néanmoins plusieurs grands ports, dont Killybeg, un gros port de pêche d’accès facile jour et nuit par tout les temps, et le port de Sligo, d’accès difficile, mais Sligo est une ville importante et pourrait être une escale commode pour faire des courses.
A l’entrée sud de la baie, juste après Erris Head, on trouve le petit port de pêche de Broadhaven. C’est un excellent port de refuge par gros temps de sud ou sud-ouest, fonds de bonne tenue et accès facile de jour comme de nuit.
Par grand beau temps et en l’absence de houle, il est aussi possible de visiter l’île d’Inishmurray, habitée jusqu’au milieu du siècle dernier, et qui abrite les ruines d’un monastère médiéval, mais le mouillage, au sud de l’ile est franchement mauvais, fonds de roches et d’algues, et n’offre aucune protection contre la houle.
Le charmant port de Telliin, au nord de la Donegal Bay, offre un bon abri sauf par vent de secteur sud.

Navigation

Cartes papier Imray C54 Galway Bay to Donegal Bay
Voir aussi Info pratiques

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *