Le voilier Apsara

En mer

Apsara en un Dalite 35 consttruit en France par le chantier ANCNO en 1990. C’est un dériveur intégral en aluminium à deux dérives. Bateau de voyage, solide, sur et confortable au port comme en mer. Il est bien équipé pour la navigation hauturière avec quatre personnes et très bien entretenu.

Sa garde robe est très complète. Outre la grand voile (avec trois ris) et le génois sur enrouleur, le bateau est équipé d’un solent arisable  et d’un tourmentin sur étai largable pour naviguer dans la brise (fréquente dans ces régions) et de deux spinnakers (symétrique et asymétrique) pour le portant dans le petit temps.
L’équipement de navigation comporte un transpondeur AIS (avec alarme), un radar, deux VHF (avec ASN), un sondeur et tout l’équipement de sécurité de première catégorie pour quatre personnes. Trois panneaux solaires chargent les deux batteries de service, et le bateau est autonome en électricité. La navigation en équipage réduit est facile grace à un régulateur d’allure et à deux pilotes électriques. Presque tous les winchs sont self tailing.

living on board

A quai

L’aménagement intérieur ouvert en fait un bateau qui convient très bien à un couple avec un ou deux enfants, ou à deux couples d’amis. Attention, la hauteur sous barrot est de 1m75, pas idéal pour les grands gabarits !

Le bateau est équipé d’un petit réfrigérateur et d’une cuisinière à gaz avec four, ainsi que d’un WC marin (Lavac) mais attention, il n’y a ni douche, ni eau chaude !

Le propriétaire

Je suis un ancien professionnel de la plaisance installé depuis 20 ans sur une ile de la côte Ouest de l’Irlande.
J’ai surtout navigué sur la côte Atlantique entre les Canaries et l’Ecosse et passant par le Portugal, l’Espagne, la Bretagne et bien sur l’Irlande (où j’ai été responsable croisière pour les Glénans), mais je connais aussi la Méditerranée et les Antilles. J’ai trois transats à mon actif, dont deux comme skipper (la dernière en double sur un catamaran de 12m). J’ai également été propriétaire de nombreux voiliers.
Apara est le bateau dont j’avais toujours rêvé. Suffisamment grand pour aller où bon me semble, et suffisamment petit pour être mené facilement en solitaire.